Ecotrail de Paris 2012 : qui, et sur quelle distance ?

MAGNUM76
Messages : 23
Enregistré le : jeu. avr. 28, 2011 9:20 pm
Localisation : La Campagne

Messagepar MAGNUM76 » dim. mars 25, 2012 8:58 pm

félicitations Sylvain :D
A+

Avatar de l’utilisateur
Strauss76
Messages : 239
Enregistré le : mer. févr. 03, 2010 9:57 pm

Messagepar Strauss76 » dim. mars 25, 2012 9:49 pm

Aller je me lance dans un petit CR

Apres avoir voyager en métro et RER arrivé au départ de la base de loisir de St Quentin vers 10h soit 2h avant le départ.Donc la je fait comme tout le monde je décompresse et je fait la sieste du moins j'essaie.
Je me prépare bien je mange bien mais pas trop je m'hydrate je fait hyper gaf à sa car j'en connait certains qui ont abandonné l'an dernier a cause de ça !!!

12h Départ, et là c'est la merde comme d'hab sa bavache,sa bavache et pendant ce temps là on avance pas allure de 7km/h.

Et dès le départ je suis dans le rouge :( :( ouai je sais sa crint.Pourtant j'était super bien préparer. Y'a un truc que j'avais pas préparer c'est la CHALEUR.
Horrible je supporte pas!!! on se serait cru a un semi marathon de bolbec ,pire :D
Gros soleil, grosse chaleur,j'ai hyper soif l'eau dans le camel est chaude bref la misère.
j'avance tant bien que mal jusqu'au 1er ravito.je ravitaille ma poche et là ouai super l'eau est tiède :( :( . Je suis dégouter les bénévole avait laisser les géricane et les bouteilles en pleins soleil. Je repars dégouter heureusement peu après j'aperçoit une rivière et là rien à faire tanpis jy vais,je me rafraichis le visage sous le regarde des canards.

Je suis plus habituer a courir comme au Morbihan à la fraiche le soir ou la nuit, mais la hier après-midi le soleil ma vraiment cogner sur la tête.
je cour toujours mais je suis vraiment très très mal.

Après 6h15 de course j'arrive au 50ème km au ravito de l'observatoire de Meudon et là c'est claire dans ma tête , j’arrête.J'en était déjà à 2G de Dolipranne et la chaleur écrasente ma rendu tout "flagada" STOP.

Je suis au ravito je boie je reprend mes esprit j'appel mon pote Romu,on parle,on parle et puis il me remonte le moral ,un peu trop d'ailleur car il m'en à dit assez pour me faire changer d'avis.
ALLER C'EST R'PARTIT.
à ce moment mon seul objectif n'est pas la tour eiffel,mais garder au plus possible mes forces jusqu’à la tombé de la nuit,jusqu'à la fraiche du soir.

Au 60ème le moral est à bloque je sort la frontale
:D il fait nuit et il fait frais,et surtout j'ai pas mal au jambes.
Et la TOO SHUSS.
je rattrape plein de monde y'a pas mal de casse d'abandon et des coureur qui veulent finir en marchant.et la dans ma tête c'est bon je vais au bout,en plus au bout de 60km j'ai enfin de l'eau fraiche dans le camel :D

Dernier Ravito de Saint cloud j'en ressort aussi vite que j'y suis rentré bref je décide de pas m’arrêter, je ressent aucune douleur et il me reste 16 bornes a faire, je continue de cavaler j'aspire au passage les coureur/marcheur.

j'arrive à Paris bon là comme tout le monde le sait du bon bitume qui fait bien mal, mais sa l'fait quand même je finis en super forme avec de très bonne jambe.

Puis le parvit de la tour eiffel avec les clameurs de la foule en délire se jetant à mes pied :D :D
NON j'déconne,,,, mais effectivement beaucoup de monde formant une haie d'honneur qui applaudissent tous les coureur. que du bonheur.

Puis les marches , la photo finish et surtout la satisfaction de finir finisher et puis bien naturellement pour couronner le tout une bonne 1664 bien fraiche :D :D

Petite vidéo du départ
http://www.youtube.com/watch?v=Ct_q0YX1bZE
Image

Avatar de l’utilisateur
jml76
Messages : 2431
Enregistré le : ven. mars 16, 2007 8:54 pm
Localisation : secteur Le Havre
Contact :

Messagepar jml76 » dim. mars 25, 2012 9:56 pm

:D Que du bonheur!

ivan
Messages : 1498
Enregistré le : jeu. juin 01, 2006 8:32 pm
Localisation : Verneuil sur avre(week end) et Caen
Contact :

Messagepar ivan » lun. mars 26, 2012 9:53 am

Bravo et merci de ton CR!!
Récupères bien :wink:
La course à pied c'est dans les jambes mais surtout dans la tête...

http://young-coach.centerblog.net/

Etienne
Messages : 14
Enregistré le : lun. sept. 20, 2010 8:28 pm
Localisation : Caen

Messagepar Etienne » lun. mars 26, 2012 1:58 pm

Je confirme pour la chaleur !
Je suis un peu lent au démarrage et j'aime prendre mon temps alors je me suis retrouvé bon dernier après le départ de Saint-Quentin et le suis resté un moment. J'ai par contre halluciné après le 25ème km car j'ai remonté une file ininterompu de marcheur quasiment jusqu'à la Tour Eiffel ! Résultat 11h13 de course et 1227ème à l'arrivée. Comme quoi ça ne sert à rien de partir comme une brute.
Félicitation en tout cas à tous mes compagnons de douleur qui ont connu le bonheur d'arriver au bout !

Avatar de l’utilisateur
bcp
Messages : 171
Enregistré le : mar. sept. 30, 2008 5:15 pm
Localisation : Hérouville-Saint-Clair

Messagepar bcp » mar. mars 27, 2012 10:13 am

Merci pour vos encouragements à distance !

Voici mon petit CR souvenir

Quand vient l’heure du départ, à 12h02, la journée est déjà bien entamée…

En effet, pour que les 50 bornards de la voiture aient le temps de joindre leur départ en RER, après avoir récupéré nos dossards à la tour Eiffel, nous sommes partis à 5h30 de Caen… Donc j’ai eu le temps de bien me réveiller !
J’ai pu boire, (me vidanger,) boire… Tout se présente bien.

30 minutes avant le départ, regroupement sur la ligne. Pour optimiser ma course, je souhaite essayer de me placer devant  j’y vais tôt. Là c’est une longue attente. Le point positif, c’est le speaker qui énumère la liste de tous les cadors. C’est vraiment génial ; il y en a une palanquée ! En vrac : Gault, Breuil, Antolinos, Malardé, Nemeth (4ème à l’UTMB 2011), Christophe Le Saux, Denis Morel, etc. et bien sûr Erik Clavery (mon favori, car il a vraiment gazé sur sa saison de cross, 143ème aux France, qu’il est de plus très endurant, et semble être en pleine confiance).

Enfin le départ est lancé. Après une dizaine de minutes très sympathiques durant lesquelles je peux observer toutes ces stars, je me résigne à me laisser décrocher, pour essayer de trouver mon rythme. Mais ce n’est pas si évident comme opération ; le rythme n’étant quand même pas hyper rapide, et ma curiosité étant mon vilain défaut, je ne cesse de les regarder, et me rapproche d’eux à chaque fois que je lève la tête…Alors je baisse la tête, je regarde le sol pour ne plus m’occuper d’eux. Au bout de 20-30 min, je suis définitivement lâché… jusqu’au moment où je vois toutes ces stars me doubler, vers la 40ème minute ! Ils se sont égarés en perdant plusieurs minutes, et les voilà de nouveau à ma hauteur !
Du coup, mon rythme est cassé, et je retombe dans mes travers, en accélérant de nouveau un peu…  Deuxième phase de décrochage, beaucoup plus rapide que la première fois heureusement !

La 1ère étape, très roulante, passe ainsi très vite… trop vite ! Je passe au 1er ravito, km 21, bien trop rapidement ; 14 km/h de moyenne ; je n’ai pas les capacités pour faire ça sur un 80 km !
Tout de suite, je réalise mon erreur, et me décide vraiment à me calmer. Mais c’est déjà trop tard ; dès les premières difficultés, je me sens vidé… j’en ai déjà plein les pattes, en 2 heures à peine ! A cela s’ajoute la difficulté de la gestion d’eau ; il y a environ 2h entre le ravito 1 et le ravito 2, et j’ai pris l’option de courir léger avec seulement 1.5 l. d’eau. Mais avec la chaleur, même en essayant de gérer, je me retrouve à sec durant le dernier quart d’heure.

Enfin le ravitaillement n°2, km 43 ; je fais le plein, et comme le n°3 devrait arriver dans 45-50’ environ, j’en profite pour bien boire, pour rattraper la déficience en eau précédente. A grandes rasades, je bois et rebois… jusqu’à avoir un début de mal au ventre ! Mais il fait tellement chaud que je continue quand même.
Quant à mon rythme, il n’est plus soutenu du tout ; je me fais dépasser par beaucoup de monde, surtout dans les montées, où je marche beaucoup. Il reste encore plus de 3 heures de courses, et il est urgent que je retrouve de l’énergie, que mes jambes répondent à nouveau.
Pour enfoncer le clou, il y a 2 femmes devant moi… Je suis vraiment en perdition (excusez-moi pour ce machisme, mais une femme qui dépasse casse beaucoup plus le moral que lorsque c’est un homme… ! )

J’arrive au ravito 3, km 55, mes réserves vides ; j’ai vraiment beaucoup bu sur cette petite portion !
A chaque ravitaillement, je perds un temps précieux à remplir mes bidons, mettre un peu de poudre énergétique dedans, à récupérer des gels pour la section à venir…Je ne suis pour cela pas pleinement satisfait du sac Olmo : très pratique avec ses bidons à l’avant, il faudrait toutefois que je le perfectionne car il n’a pas de poche avant pour mettre des barres énergétique ou des gels (6 gels maxi, seulement, ce qui est très juste pour un 80 km), et du coup il faut enlever le sac à chaque fois pour récupérer de l’alimentation.
Et à côté de ça, beaucoup de coureurs ne s’arrêtent quasiment pas ; ils changent juste de sac que leur apporte leur assistance, et repartent aussitôt… C’est frustrant car je me prends 2-3 minutes dans la vue à chaque ravito !

Sur l’étape suivante, cela commence à aller mieux ; j’arrive à retrouver une petite foulée sereine, à accrocher des concurrents (qui ont bien géré leur course, eux).
Mes pieds me posent quelques petits tracas : j’ai des crampes (furtives heureusement), et une énorme ampoule qui a éclaté sous le pied : il faudra vraiment que je change de chaussure ! (celles-ci, je les ai depuis ma préparation CCC 2010, je crois qu’elles sont HS)
On m’annonce que je suis 13ème : la vache, cela a abandonné sec devant ! Je commence alors à cogiter : 13ème dont 2 femmes devant, cela fait pas loin d’un top 10 masculin… et j’avoue que j’avais noté dans le descriptif course que les 10 premiers montaient sur le podium…
Alors, pas mal revigoré par cette bonne nouvelle, j’entame une poursuite infernale.
Dans chaque montée, je marche, me faisant doubler par quelques concurrents, que je rattrape toutefois « assez facilement » en relançant bien sur chaque replat.
(Course après course, je constate donc que cette technique, cette philosophie de marcher en côte pour mieux relancer ensuite me sourit, qu’elle convient à un coureur pas très performant en montée comme moi.)
Je double Nathalie Mauclair, 2ème féminine : mince, une femme, « ça ne compte pas » ;-) … Il faut continuer !
Un espagnol doublé, un autre gars qui me rattrape et que j’accroche bien cette fois-ci (j’apprendrai à l’arrivée que c’était Kevin Denis, du VRAC… mais nous n’avons pas pris le temps de faire connaissance !) Je suis un peu perdu dans le décompte, et nous arrivons au dernier ravito, km 67 : 11ème et 12ème. Là, pas de gel, pas de poudre, juste de l’eau : pas de temps perdu, ravito expédié en moins d’une minute, et je repars « à fond » (si l’on peut dire) pour la dernière heure de course.
A ce moment-là, d’ailleurs, je réalise que je vais la faire en moins de 7h, ce qui n’était pas espéré ! Donc ma course n’est pas si pourrie finalement, je finis bien…

Plusieurs dizaines de minutes sans voir de concurrent… j’avais vraiment du retard, car là, j’ai l’impression de pas mal gazer !
Je cogite un peu ; en théorie, je monte sur le podium si je me maintiens car je suis 10ème gars, mais ai-je lu « les 10 premiers hommes » ou « les 10 premiers du scratch»… ?
Je double beaucoup de monde, mais ce sont des gens du 50 km malheureusement.
Enfin, un concurrent qui court pas trop mal ; c’est sûr, il est sur le 80 km. Rapidement, je m’aperçois que c’est Fiona Porte, la première femme… quelques minutes après : YES ! JE SUIS PREMIERE FEMININE !! lol
Bon, OK, c’est extrêmement très machiste, mais j’avoue que cela m’a encore plus requinqué de la doubler…
En plus, je dois être 10ème, c’est sûr… enfin… presque sûr, car le décompte varie toujours selon les différents spectateurs.

J’essaie de ne pas me relâcher, de continuer mon effort. « Il reste 4 kilomètres » me dit-on, et là, j’aperçois un autre concurrent du 80 km. C’est décidé ; « je vais me le faire », histoire d’être certain d’intégrer le top 10.
Mais le bougre s’accroche, j’ai beau faire, il ne me quitte pas d’une semelle (et me remerciera à l’arrivée car mon dépassement l’a bien reboosté… tu parles, j’aurais préféré qu’il craque ! lol. J’ai appris ensuite qu’il s’appelait Stéphane Sarda et a fini l’UTMB 2011 à la 21ème place !)
Enfin, arrivée à La Tour Eiffel… A l’intox, je place une attaque juste avant les marches qui relient les quais au parvis. Là, plus de poursuivant : cool… il n’aime pas les marches ! une petite haie d’honneur jusqu’à un pied de la Tour, et c’est la montée, que j’entame à fond, histoire d’être certain de distancer mon poursuivant... LA VACHE !!! Je suis explosé ! J’ai dû courir sur 20 marches, et suis complètement mort. Finalement, je vais faire comme d’hab., et marcher… lol !
Heureusement, mon poursuivant que je guette en me penchant furtivement (pour ne pas qu’il m’aperçoit !) par-dessus la rambarde ne revient pas sur moi, et après presque 4 min de montée, c’est la délivrance, l’arrivée !!

Image
Image

9ème , en 6h35 ! Je suis super content ! Classement rêvé avant le départ, mais inespéré à la 3ème heure de course…
A l’arrivée, je fais enfin la connaissance de Denis Morel, que j’ai croisé trop furtivement pendant la course pour pouvoir discuter. Il est 8ème.
La première femme arrive « déjà », 5 minutes après moi, 12ème au scratch ; Fiona Porte, une extraterrestre dont on n’a pas fini d’entendre parler !!

Plus tard, c’est la remise des prix ; moment privilégié durant lequel je peux approcher le gratin de cette édition sur le podium, et duquel je garderai quelques belle photos souvenir…

Image
avec, en haut, de gauche à droite (si je ne me trompe pas trop) :
Arnaud LeJeune (7ème), Frédéric Lejeune (6ème), Manu Gault (2ème), Erik Clavery !!!! (1er), Fabien Antolinos (3ème)
en bas : Denis Morel (8ème), Stéphane Sarda (10ème), YEAH !!!! (9ème), Thomas Saint Girons (4ème), Romuald De Paepe (5ème)
Sauvez un arbre... Mangez un castor !
http: //www.viveLeFromageARacletteDansLesPatesOuAlorsLeRoquefortVoireLeBleuDAuvergneCEstPasMalNonPlus.fr

manuel
Messages : 354
Enregistré le : mar. mars 20, 2007 5:30 pm

Messagepar manuel » mar. mars 27, 2012 11:14 am

Encore bravo Bertrand pour cette perf :D

Une question : Tu dis "ils changent juste de sac que leur apporte leur assistance, et repartent aussitôt"

Cela veut dire que l'assistance est dorénavant autorisée :?:

Pour ton sac, faut jouer maintenant de la clef à molette. J'ai laissé tomber l'Olmo pour cette raison. Je suis parti sur une autre marque qui permet plus d'adaptation personnelle.

Avatar de l’utilisateur
Fabrice Humbert
Membre d'Honneur
Messages : 2718
Enregistré le : lun. févr. 20, 2006 5:19 pm
Localisation : Damville
Contact :

Messagepar Fabrice Humbert » mar. mars 27, 2012 11:27 am

Bravo les gars,
Si je compte bien, ça fait 3 normands dans les 11 premiers ... c'est pas mal du tout, je suis presque sur que s'il y avait un classement régional, vous seriez les premiers ...
Denis, je pense avoir l'occasion de te féliciter de vive voix, à Incarville ...
Pour toi, Bertrand, tu attendras encore un peu, on ne se voit pas souvent, mais je suis quand même tes exploits, de loin.
Encore Bravo
"Ce n'est pas le chemin qui mêne au bonheur ... c'est d'être sur le chemin, qui est le bonheur"
Fabrice

Avatar de l’utilisateur
bcp
Messages : 171
Enregistré le : mar. sept. 30, 2008 5:15 pm
Localisation : Hérouville-Saint-Clair

Messagepar bcp » mar. mars 27, 2012 11:53 am

manuel a écrit :Une question : Tu dis "ils changent juste de sac que leur apporte leur assistance, et repartent aussitôt"
Cela veut dire que l'assistance est dorénavant autorisée :?:

Oui, l'assistance est autorisée (dans les points de ravito).
Pour la petite histoire (que je peux vous narrer en tant que spectateur privilégié de la course), chez les femmes, Nathalie M. avait 40-50 secondes d'avance au ravito 3 sur Fiona P (et moi !). Je ne l'ai donc pas vue, car elle a changé de sac et est reparti avant que j'arrive.
Fiona (qui avait également son team) est partie pendant que je ravitaillais, et on a vu Nathalie revenir en panique (en croisant Fiona), car elle avait oublié dans son ancien sac le GPS fourni par l'organisation... C'est là qu'elle a perdu sa 1ère place, et n'a jamais revu Fiona... c'est ballot !

Je ne suis pas expert en trails nationaux, mais l'assistance était également permise sur la CCC en 2010 (ce qui m'avait laissé rêver que j'aurais peut-être pu faire un top 5 si j'en avais eu une (j'étais à 9' de la 4ème place, avec 9 ravitaillements, et me faisais enrhumer à chaque ravito... :roll: ) !)

manuel a écrit :Pour ton sac, faut jouer maintenant de la clef à molette. J'ai laissé tomber l'Olmo pour cette raison. Je suis parti sur une autre marque qui permet plus d'adaptation personnelle.

Des noms ! Des noms !
Es-tu resté avec des portes-bidons ? avec pipettes ? (J'adhère vraiment bien à ce système de portes-bidons Olmo, que je trouve très pratique... C'est le reste du sac qu'il faudrait que Raidlight enrichisse (au détriment d'un poids supplémentaire j'imagine)
Sauvez un arbre... Mangez un castor !

http: //www.viveLeFromageARacletteDansLesPatesOuAlorsLeRoquefortVoireLeBleuDAuvergneCEstPasMalNonPlus.fr

Avatar de l’utilisateur
bcp
Messages : 171
Enregistré le : mar. sept. 30, 2008 5:15 pm
Localisation : Hérouville-Saint-Clair

Messagepar bcp » mar. mars 27, 2012 11:55 am

Fabrice Humbert a écrit :Bravo les gars,
Si je compte bien, ça fait 3 normands dans les 11 premiers ... c'est pas mal du tout, je suis presque sur que s'il y avait un classement régional, vous seriez les premiers ...
Denis, je pense avoir l'occasion de te féliciter de vive voix, à Incarville ...
Pour toi, Bertrand, tu attendras encore un peu, on ne se voit pas souvent, mais je suis quand même tes exploits, de loin.
Encore Bravo

=> vivement le regroupement Basse et Hte Normandie ??? :D
=> On pourra se boire une petite mousse à Chamonix cet été :lol:
Sauvez un arbre... Mangez un castor !

http: //www.viveLeFromageARacletteDansLesPatesOuAlorsLeRoquefortVoireLeBleuDAuvergneCEstPasMalNonPlus.fr

Avatar de l’utilisateur
Woualy
Messages : 1604
Enregistré le : lun. déc. 08, 2008 11:22 pm
Localisation : Le Havre
Contact :

Messagepar Woualy » mar. mars 27, 2012 1:09 pm

Super CR Bertrand, ça fait plaisir de lire les sensations de l'intérieur de la course dans le top 10 !
Chose que je ne connaitrais jamais, sauf si il n'y a que 10 inscrits.... :lol:
En espérant te revoir à Beuzeville pour le téléthon un de ces jours :wink:

manuel
Messages : 354
Enregistré le : mar. mars 20, 2007 5:30 pm

Messagepar manuel » mar. mars 27, 2012 2:30 pm

Je comprends que l'on puisse accepter une assistance, d'autant plus que lors de mes ultras, la famille est d'une aide plus que précieuse, mais je ne concours pas dans la même catégorie, aidé ou pas je finirais toujours en queue de peloton. :? Mon objectif terminer.

Quand on joue dans la cours des grands, la place prend une dimension prépondérante et du coup avec ce système s'installe une concurrence déloyale entre les coureurs de teams et les coureurs comme toi qui peuvent prétendre au podium. J'imagine qu'il serait plus facile de démarcher des partenaires avec un CV sportif encore plus élogieux :lol:...

Pour les sacs, l'olmo ne répondant pas à toutes mes attentes (fragilité, rangement, ..) je me suis dirigé vers un sac d'une grande marque généraliste que j'ai customisé par rapport à mes besoins, à savoir : rangement barres accessible et surtout 4 bidons à portée de mains afin de pouvoir recharger sans enlever le sac du dos. 4 bidons, cela paraît beaucoup mais comme je mets beaucoup de temps entre 2 ravitos il me faut au moins ça.
J'ai réussi à faire tout cela en gardant un poids de sac qui n'a rien à envier à la concurrence et le prix tout compris est dans la fourchette basse.

Je ne pense pas que l'on puisse rajouter beaucoup de choses sur l'Olmo, mais d'autres marques proposent des accessoires qui peuvent te permettre d'adapter le sac à ta convenance (porte gourde sur bretelles, sacoches, ...).

Mon frère sur son Salomon équipé d'origine avec 2 gourdes en bas de sac à rajouté 2 portes gourdes sur bretelles, une pour gourde, l'autre pour la nourriture.
Séverine vient d'acheter un modèle femme de chez Raidlight sur lequel elle rajoute 2 portes gourdes sur brettelles pour ne pas avoir de poche à eau.

Avatar de l’utilisateur
sined
Messages : 164
Enregistré le : dim. mai 21, 2006 6:49 pm
Localisation : caen
Contact :

Messagepar sined » mar. mars 27, 2012 5:07 pm

Bravo à toi Bertrand et une pensée à Gaela,Pierre et Vincent qui d’après le classement court encore...
Je voudrai revenir sur ton CR.Le niveau féminin impressionnant de voir 2 féminines dans le top 15.L'assistance sur les points de ravitaillement comment cela se passe-t-il?Les coureurs échangent leurs sacs sont-ils vérifiés et il est vrai que cela désavantage les coureurs qui n'ont pas de possibilité d'en faire autant.Plus personnel je pense que ce trail était une étape pour toi en préparation de future échéance.Mais au niveau de ta préparation tu gères seul ou tu as un plan élaboré par un coach.Car je fus surpris de te voir sur 2x10km(-35') sur les week-ends précédents.Le vainqueur qui fait une place de 143(sénior) aux France montre le niveau du championnat de France de cross.

Avatar de l’utilisateur
romualdleviking
Messages : 4077
Enregistré le : dim. sept. 16, 2007 6:58 pm
Localisation : Fécamp 76
Contact :

Messagepar romualdleviking » mar. mars 27, 2012 5:32 pm

bravo Bertrand pour leTOP 10..... et bravo a tous les Normands presents sur ce trail!!!! :wink: :wink: :wink:

tamalou
Messages : 711
Enregistré le : dim. déc. 03, 2006 12:38 am
Localisation : lillebonne 76

Messagepar tamalou » mar. mars 27, 2012 10:35 pm

j'en ai mal aux gambettes à lire vos exploits. Bravo et respect :wink:


Retourner vers « L'ultra (Hors et en Normandie) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités