La Barjo

Avatar de l’utilisateur
Tao
Messages : 48
Enregistré le : sam. févr. 23, 2008 3:50 pm
Localisation : enfin à Cherbourg...
Contact :

Messagepar Tao » sam. juin 19, 2010 7:49 pm

je ne suis pas d'accord pour les chaussures de running, c'est technique et il y a du devers, y'a du sables des cailloux... en ce qui me concerne des chaussures de trail sont indispensables .

quoiqu'il en soit, j'ai hâte d'y etre, je crains aussi le vent qu'ils annoncent nord.

Bonne "balade" à tous ça va etre extra !!

Tao ( sur la 1/2 ) :wink:
"Plutôt que de penser à ce que tu n'as pas,
pense à ce que tu peux faire avec ce que tu as."
E.Hemingway.

http://moncarnet.org/index.php?page=13& ... lt=tableau

Avatar de l’utilisateur
Dom 50
Membre d'Honneur
Messages : 3708
Enregistré le : ven. févr. 17, 2006 8:39 pm
Localisation : SAINT GEORGES DES GROSEILLERS

Messagepar Dom 50 » sam. juin 19, 2010 8:42 pm

Alors bon courage à tous, et à demain !!

Prenez en plein les yeux ! :lol:

Dom 8)
" Quand on veut, on peut "

Grom
Messages : 221
Enregistré le : dim. avr. 06, 2008 9:52 pm

Messagepar Grom » sam. juin 19, 2010 9:43 pm

Les photos de NCAP, une motivation de plus pour demain :D

Avatar de l’utilisateur
romualdleviking
Messages : 4077
Enregistré le : dim. sept. 16, 2007 6:58 pm
Localisation : Fécamp 76
Contact :

Messagepar romualdleviking » lun. juin 21, 2010 7:56 am

superbe tes photos DOM...... ca donne vraiment envie de le faire l'an prochain!!!!!!

Avatar de l’utilisateur
vinch64
Messages : 99
Enregistré le : mer. mai 05, 2010 2:02 pm

Messagepar vinch64 » lun. juin 21, 2010 9:32 am

Merci Dom pour tes photos, ça m'a redonné le sourire sur ma fin de calvaire. :wink:
J'ai presque l'air frais du coup! :D
Mais les muscles ne répondaient plus présents depuis déjà 2 kms...

Bamban
Messages : 71
Enregistré le : dim. juil. 23, 2006 12:15 pm
Localisation : La Vacherie (27)

Messagepar Bamban » lun. juin 21, 2010 12:27 pm

Salut,

C'était vraiment une course magnifique de bout en bout.
Y'avait pas mal de monde pour une première.
La météo étant au top, on en ressort avec pleins de belles couleurs !
Le terrain est assez varié, il fallait composer avec la sable mou par endroits, puis le vent de 3/4 face sur les portions de plage où l'on pouvait courir sur la sable humide donc pas trop mou, ouf !
Pour bien s'en sortir, il faut savoir relancer sur les portions où l'on peut courir. Le final est aussi splendide que difficile : Succession de montée et descentes, sur des petits chemins en ornières où il n'est pas facile de placer ses pieds... mais ça fait du bien de gravir le dernier raidard avec le public qui y est !
Petite suggestion : si pour l'année prochaine les ravitos peuvent être améliorés, ce serait le top. Ils sont en effet peu adaptés à ce style d'épreuve : avec du coca et quelques aliments salés en plus, ce serait parfait.
Pour ma part, je fini heureux d'une mission accomplie en 6h49' sur les 63 km (qui en faisaient plutôt 65 aux dires de ceux qui étaient munis de GPS)et une grande envie d'y revenir :wink:
A+,

Bamban

Avatar de l’utilisateur
Dom 50
Membre d'Honneur
Messages : 3708
Enregistré le : ven. févr. 17, 2006 8:39 pm
Localisation : SAINT GEORGES DES GROSEILLERS

Messagepar Dom 50 » lun. juin 21, 2010 9:19 pm

Merci les gars ! :wink:

Merci pour vos premiers commentaires, et j'ai hâte de lire le récit des autres coureurs qui se sont lancés aussi dans cette belle aventure....

J'espère que vous avez pu apprécier les beaux points de vue de la côte de la Hague, mais la fin avait vraiment l'air difficile...

Quand vous passiez à mon niveau, dur dur de sourire pour la photo... :oops: et puis beaucoup exprimaient leur souffrance, combien de P.....n j'ai pu entendre !!!!! :lol:

Dom :D
" Quand on veut, on peut "

Avatar de l’utilisateur
fabzh
Messages : 196
Enregistré le : ven. mai 05, 2006 10:21 am
Localisation : Caen

Messagepar fabzh » lun. juin 21, 2010 9:53 pm

Bonjour

Pour commencer, j'ai trouvé ce trail vraiment tip-top, un paysage magnifique , des bénévoles souriants et chaleureux, une météo parfaite, vraiment nous avons passé une très belle journée.
Le ravito du 42 kms( je crois) tres tres sympa avec les musicos qui mettent une superbe ambiance.
Pour ce qui est des ravitos, contrairement à Bamban, moi je les ai trouvé suffisants puisque le principe était l'autosuffisance (j'ai même trop chargé le sac), je serai même tenté de dire qu'on pourrai en supprimer et ainsi ravitailler les postes restants en "salé".

En tout cas, j'ai trouvé le parcours varié et vraiment on prend du plaisir sur tout type de chemin.
Je rejoint Bamban pour le kilométrage: 65 kms, mais plus c'est long... :wink:

Trail a recommander, avec un minimum d'entrainement.
Une pensée également au trailer rencontré à 3-4 kms de l'arrivée qui a dû jeter l'éponge.bon retablissement.

Merci encore à l'organisation et aux bénévoles pour nous offrir de si bons moments.

fabzh_qui_trouve_la_manche_très_belle.

ps: Comme prévu,j'ai fait le trail en "running" et je n'ai eu aucun soucis d'appui ou d'adhérence.

CHAUSSE
Messages : 39
Enregistré le : lun. sept. 24, 2007 12:19 am

Messagepar CHAUSSE » lun. juin 21, 2010 11:51 pm

Depuis le temps qu'on attendait, ça y est La Barjo est passée. Elle s'est même tres bien passée.
Tout d'abord, un grand merci aux organisateurs pour l'énorme boulot réalisé et surtout pour le résultat auquel ils sont arrivés : BRAVO et MERCI.
Ensuite, merci aux bénévoles.
Enfin, merci aux photographes pour les souvenirs de cette belle course (perso, j'ai souri!!!).
Je vais essayer de faire un autre message pour donner mon ressenti sur sur ce beau trail mais pour l'instant mon ressenti me dit d'aller me reposer !!!
Bravo et félicitations aux participants des différentes courses.

Grom
Messages : 221
Enregistré le : dim. avr. 06, 2008 9:52 pm

Messagepar Grom » mar. juin 22, 2010 12:42 am

C'est la première fois que j'ai envie d'écrire un CR pour une course et c'est donc parti.

J'arrive le matin pour prendre le dossard et la puce. Une petite frayeur pour commencer, je demande à un type qui a une pince de couper le bout de colson qui dépasse et il en profite pour couper le lacet... Je peux facilement bricoler le reste mais dans ces moments, on se dit que tout a de l'importance. Sur le départ, l'ambiance est détendue et je retrouve beaucoup de monde : 2 oncles pour qui c'est la première expérience de trail, scribouillard heureux (toujours là), petit david avec qui je commencerai la course, beaucoup de coutançais du jogging corpo...
Un briefing que l'on entend pas et le départ est donné à l'heure sous le soleil et avec une chaleur déjà agréable. Une petite portion de route pour étaler le troupeau et on s'élance dans un havre pour ensuite passer devant le port, où s'étalent d'énormes yachts, ça ferait du bien de prendre une bière dessus après la course.
Arrivent enfin les 1ers chemins côtiers avec Serge et son appareil en guet-apen. J'entends l'autofocus qui patine, je me dit que je n'aurai pas le droit à ce souvenir et ça ce confirmera sur le site. Pas grave, il y a eu plein d'autres occasions sur le journée, bravo encore NCAP ! La légende veut qu'il y ait des chèvres sauvages à poils longs sur cette portion de falaise. Il y a bien un troupeau en train de trottiner devant moi mais certaines ont même les pattes rasées...
Une alternance de chemins et de routes où tout le monde trottine allègrement et où je retrouve ma compagne pour quelques centaines de mètres, ça lui sert d'échauffement pour le 24 km.. Puis le 1er ravitaillement très chaleureux et très garni, mais peut être pas bien adapté (j'y reviendrai à la fin).
On enchaine alors sur des alternances de chemins, routes mais surtout longues portions de plage avec un vent contraire de face force 4. A ce moment, pas d'alerte physique mais j'en ai marre de courir. Je suis toujours dans les 10 km/h et j'ai envie d'affronter les difficultés, celles qui alternent marche et course. Malgré tout, c'est agréable de se prendre pour un coureur de trans'aq, tout se mêle dans cette portion, le bruit des vagues, l'odeur des embruns, la lumière encore douce. On aura également droit au 1er passage photo de Dom50.
Arrive le granite de Flamanville à « escalader » avec passage dans de jolis petits villages mais aussi à côté de cet immonde appendice atomique. A ce moment, on voit aussi le nez de Jobourg; sur le coup, je me dit que c'est vachement loin d'où on est et dans la seconde qui suit que je dois y être avant la fin de la journée. Un sentiment que je n'avais pas eu depuis le GR20 en Corse... Un dernier passage dans le sable puis une traversée très animée de l'arche de départ de la demi-barjo.
Dans mon observation pré-course du parcours, je m'étais dit que les 40 premiers km correspondaient plus à une course nature puis qu'on enchainait sur un vrai gros trail pour les 24 km suivants. Effectivement, cette première portion s'est plutôt bien faite à 9,5 km/h de moyenne (pour 400 m de dénivelé) puis après c'est la déchéance. Un énorme coup de mou, je trottine difficilement, je suis tout seul. Je ne sais si c'est une mauvaise gestion du ravitaillement, une appréhension de la difficulté à venir ou du fait de n'avoir jamais autant couru mais c'est brutal. Pour autant, je ne suis pas particulièrement dépité, je suis venu pour apprendre sur ma première épreuve de ce genre et je calcule que même en marchant tout le long, je reste dans les délais. Je sors alors le MP3 pour profiter de ce moment de rando et en fait, ça me motive pour trottiner, très doucement mais trottiner. Et puis les choses sont bien faites, les albums sont rangés par ordre alphabétique et comme je commence par Garbage, ça enchaine sur Gnarls Barkley puis Gorillaz; que des dieux !
Malheureusement dans une descente relativement raide après les dunes de Biville, je ressens une énorme douleur au genou gauche. Je m'arrête, je repars mais ça ne passe pas. Je prend la décision d'avaler un anti-inflammatoire qui traine dans mon sac. Je ne sais si c'est plus esprit trail ou esprit dopage mais j'ai vraiment envie de finir ce trail. Ca ne me ressemble pas, pas une envie de me justifier mais c'est d'ailleurs la première fois que je prend un anti-inflammatoire et je redoute surtout la digestion de ce cachet. Et puis je ne sens pas la douleur en marchant, encore une fois, ça me suffit pour finir. A ce moment, je croise un type en sens contraire encourageant les coureurs. Je lui demande si il a déjà fini et il me répond que non, il attend un copain pour l'encourager. Là, commence une discussion sans doute surréaliste pour mon compagnon temporaire :
moi : « et bien, on cause ensemble »
lui : « pourquoi ? »
moi : « parce que c'est moi qui ait besoin de soutien maintenant »
lui : « d'accord » et il joue le jeu pendant quelques centaines de mètres où je lui dit « merci, ça va mieux ». Je le voit faire demi tour vers son copain et je rejoins le dernier ravito au petit trot. Bonheur, on a le droit au coca !
On est au 53ème km et comme par magie, les malheurs disparaissent. La magie pharmaceutique, la magie digestive du coca, le bonheur de se retrouver en bord de mer ou de se savoir sur la fin, ou un passage à vide comme j'en ai lu si souvent dans les CR de telles courses ? Je ne sais pas mais je peux courir alors j'en profite. Courir est beaucoup dire, je trottine à 9 km/h, toute vitesse supérieure me lance mon genou mais cette limite me permet aussi de m'économiser et de courir même dans de petites côtes. Un bémol pour le groupe de VTTistes qui a décidé de prendre les mêmes chemins que le trail. Les bénévoles leur signalent et appellent l'organisation quand ils se font envoyer balader. Ces blaireaux arrivent pleine balle derrière nous dans les descentes et avancent comme des tortues, dans les montées à pousser leur machine...
De mon côté, je me sens toujours bien et heureux à courir, je demande même vaniteusement (mais gentiment) à certains coureurs de me laisser passer. Mais bon tout le monde doit se souvenir des escaliers et de la suite du parcours. Là, je subit vraiment les derniers kilomètres et leur parcours sinueux, aride et glissant. C'est dur, je suis au ralenti, on ne voit jamais l'arrivée mais on a au moins les passages devant nos photographes préférés où on est contraints et forcés de sourire. Puis l'arrivée approche, ma famille m'attend, je prends mon petit gars sur les épaules mais on signale encore quelques centaines de mètres et je vais avoir du mal à les faire dans ces conditions. Bon, de toute façon, il faut bien qu'il apprenne à trailer un jour ! La ligne d'arrivée approche, je tape dans les mains de tous ceux que je reconnais, ils me tendent la main pour me faire plaisir.
Je l'ai fait, j'ai réussi ce qui me faisait rêver et en 8h11, 1h de moins que ce que j'espérais.

Bon l'arrivée est un peu moins bucolique, je me paie une bière pour fêter ça (à croire qu'ils nous rendent la caution pour qu'on la dépense au bar !) mais elle ne passe pas. Et puis il n'y a toujours que du sucré au ravito. Bon finalement, ça ressort par où s'est rentré et le chemin du retour se fera en fixant droit devant moi.

Quelques remarques pour finir dans l'unique but d'améliorer une énorme réussite :
-Les organisateurs, les bénévoles et les photographes de NCAP ont été géniaux et très bien rodés pour une première organisation.
-Les ravitos étaient bien étalés et copieux mais pas forcément adaptés à la course. Je pense qu'il a dû vous rester pas mal d'oranges sur les bras... Autant économiser et ne pas gâcher sur ce genre de victuailles et prévoir un peu de salé à la place. D'ailleurs, personnellement, je n'ai pas touché à mes gels mais seulement à mes barres. Un truc dont m'avait parlé Manuel et que j'ai pu vérifier.
-Certains aspects du trail ne sont pas arrivés chez nous. J'ai vu un nombre hallucinant de gobelets dans la nature, surtout quand on a un sac sur le dos où on peut le glisser. La solution serait peut-être d'imposer le gobelet dans le sac. En plus, ça économiserait encore un poste. Et en parlant de sac, certains ne pouvaient pas avoir le matériel obligatoire dans le leur. Est-ce grave ? Je ne sais pas mais il y avait un règlement. Pire, je vois 2 coureurs du 12 km passer par un passage interdit (une grosse barrière) en raison d'un risque d'effondrement pour en doubler un 3ème... C'est peut-être gonflé de la part d'un type qui a pris un médoc pendant la course mais j'avais vérifié avant la course que ce n'était pas un dopant et je ne faisais potentiellement du mal qu'à moi, pas à la nature ni aux autres coureurs.
-Un autre poste d'économie potentiel : les puces. Les pointages étaient très bien faits et pouvaient amplement suffire. On est pas à 2 minutes près sur une telle course.

Allez, encore un bravo à tous, concurrents et organisateurs et un énorme merci et, sauf contrariété, à l'année prochaine.

manuel
Messages : 354
Enregistré le : mar. mars 20, 2007 5:30 pm

Messagepar manuel » mar. juin 22, 2010 8:43 am

Bravo à vous. On a beaucoup pensé à vous ce dimanche. Ces CR nous motivent bien pour venir partager cette aventure aves vous l’an prochain.
Eh Grom, une 1ère comme celle là, c’est comme un 1er 3000, c’est champagne :D , bravo belle perf. :D :D

CHAUSSE
Messages : 39
Enregistré le : lun. sept. 24, 2007 12:19 am

Messagepar CHAUSSE » mar. juin 22, 2010 12:02 pm

Bon en route pour le compte rendu. Il sera a la fois collectif et biensur individuel. Collectif parce que ce trail a ete l excuse pour se regrouper en une association. Ca fait plus ou moins longtemps qu on participe a des trails un peu partout et la celui ci avait lieu chez nous donc forcement il fallait faire quelque chose. Donc nous etions 5 au depart de barneville, 5 au depart de Siouville et 3 au depart de Vauville. Sur 15 adherents, c est pas mal!!
Alors apres plusieurs reperages, il etait temps de s y mettre a cette Barjo!!
Le moral etait bon sur la cale de Barneville, le temps etait ideal, le doute e tait au niveau des jambes : avions nous recupere de Guerledan et de ses conditions caniculaires ???
La suite du recit est plus personnelle car le ressenti est forcement individuel.
Le depart se fait a un rythme tranquille ce qui permet de bien s echauffer. Les premieres difficultes arrivent mais globalement ca va, je peux apprecier les belles dunes et plages. Ce rythme tranquille du depart s est finalement maintenu et s est transforme en rythme de croisiere et ca va durer ainsi jusqu a Siouville. Avant, la succession de plages, petites routes et sentiers roulants commence a me fatiguer serieusement les cuisses, vivement les cotes!!! La traversee de Flamanville me parait tres longues meme si c est la premiere fois que je cours sur des routes en "granit" !!!
Le ravito de Siouville me fait du bien au moral car c est pour moi le vrai debut de la course avec un relief qui me correspond plus.
La montee vers Biville se fait tranquillement, le sentier balcon au dessus des dunes offre un panorama fantastique et a partir de la les choses serieuses commencent avec La descente du parcours (500m dans le sable mou) et deux bonnes cotes a suivre.
Vauville, il reste maintenant le dessert et costaud ce dernier plat !!!
Anthony qui m accompagne depuis le debut commence a etre a son tpur dans le dur (chacun son tour). Maintenant, on va prendre les difficultes les unes apres les autres en essayant de profiter du paysage (mais ce n est pas facile). On s approche mais ca deviend dur, des sourires/ grimaces aux photographes (merci) et la bas en face l auberge, l arrivee !!!
Un dernier raidillon, 300m de plat et une arrivee entre amis !!! Merci le trail pour toutes ces emotions !!!
D un point de vue collectif, nous avons tous (bien) fini sur les 3 courses. Un beau resultat par equipe sur le 64km et de beaux resultats individuels.
L apres course a ete tres agreable et pas tres dietetique !!!
Merci encore aux organisateurs pour nous avoir occupe les esprits pendant de longs mois avant, nous avoir concocte un aussi beau parcours et certainement nous remplir les pensees pendant de longs moments.

patdecapet
Messages : 3
Enregistré le : mar. mars 23, 2010 9:51 am

Messagepar patdecapet » mer. juin 23, 2010 10:48 pm

Merci aux organisateurs et bénévoles de nous avoir offert cette superbe course. C'était pour moi l'occasion rêvée de m'essayer au trail long. Parcours superbe du début à la fin, je m'en suis mis plein les yeux ...et plein les jambes. Les 15 derniers km sont très éprouvants, mais bon, on le savait en s'engageant ! et puis, ça ira mieux encore la prochaine fois, car bien sûr je compte sur la prochaine édition :D

Pat

breizhman14
Messages : 281
Enregistré le : mer. oct. 17, 2007 7:33 pm
Localisation : Regnéville sur Mer
Contact :

Messagepar breizhman14 » jeu. juin 24, 2010 12:19 am

ça m'a pris un peu de temps mais le CR est là: http://www.kikourou.net/recits/recit-10 ... man14.html

regis
Messages : 20
Enregistré le : ven. mars 13, 2009 3:30 pm

Messagepar regis » ven. juin 25, 2010 9:26 am

salut à tous
quelle belle course du beau temps
plein les oeils des coureurs qui s'encourages malgré la fatigue magnifique
belle photo dom merci à toi aussi breizhmaun 14
alors à l'année prochaine
regis :oops: :oops: :oops:


Retourner vers « Trails, Courses Nature »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 16 invités